Milos, merveille des Cyclades

Dans cet article, je vous amène sur la merveilleuse île de Milos en Grèce !

Située entre le continent grec et la Crète, Milos fait partie des 24 îles habitées de l’archipel des Cyclades au coeur de la mer Égée.

Milos est une île volcanique comme Santorin, cela explique toutes ses formations géologiques qui ont façonnées l’île d’aujourd’hui.

Le choix de Milos s’est fait logiquement, la recherche d’une île à la fois nature, authentique et paisible. Moins touristique que certaines îles très connues (Santorin, Mykonos, Paros…), elle n’en est pas moins attirante. Elle possède un littoral magnifique à découvrir absolument. Milos est un havre de paix, elle a été un véritable coup de cœur. La gentillesse des grecs et des hôtes a été à la hauteur de leur réputation. Pour moi, c’était l’idéal pour des vacances reposantes et nature.

Quand y aller ?

Nous sommes partis en septembre. Je dirais que c’est la période idéale pour la Grèce car il y a moins de monde qu’en juillet août et les prix sont plus attractifs. Juin semble aussi propice pour découvrir la Grèce.

Comment y aller ?

Nous avons pris le bateau depuis le Pirée (port d’Athènes) pour nous rendre au port d’Adamas (Milos). La traversée avec la compagnie Sea Jets a duré 3h avec un arrêt avant Milos. Le prix de la traversée était de 60€. Nous avons réservé les traversées sur directferries. Vous trouverez sur le site toutes les compagnies qui desservent les Cyclades.  

Bon à savoir : si vous réservez sur internet, il faut quand même venir récupérer son billet au guichet du port au moins une heure avant le départ.

Si vous ne souhaitez pas prendre le bateau, je sais qu’il est possible de prendre l’avion entre Athènes et les Cyclades, après je ne connais pas les prix.

Comment se déplacer sur place ?

En voiture, en scooter ou en quad. Pour ma part, je vous conseille la voiture car Milos est quand même étendue et qu’en voiture on s’y rend plus vite. En septembre, on a toujours trouvé de la place pour se garer en voiture. Après en quad, c’est une expérience en soi, on est sûr d’aller partout et surtout là où les voitures ne vont pas mais on met beaucoup plus de temps. Nous avons loué la voiture chez milos rent, sur le port d’Adamas.

Comment se loger ?

Nous avions réservé à la Villa Mina sur les hauteurs d’Adamas. La chambre était équipée d’une petite cuisine et salle de bain privative. Nous avions à disposition la piscine avec vue sur la baie et un parking. Le prix de la nuitée était de 57€. La ville d’Adamas reste centrale et on a même pu descendre à pied le soir pour manger en ville. Cet hébergement nous a ravi !

Quel programme pour 5 jours à Milos ?

Les villages de l’île

Plaka est la ville principale de Milos. Vous retrouverez l’architecture typique des Cyclades, petites maisons blanches, volets bleus. La découverte du village est agréable, la place de l’église offre un magnifique point de vue pour voir le soleil se coucher (à ne pas manquer). En haut de Plaka, le Château avec une vue panoramique sur toute la baie de Milos. 

Une matinée nous a suffi pour faire le tour. Nous sommes revenus un soir pour admirer le coucher du soleil et pour manger dans un des très bons restaurants qu’offre Plaka (voir bonnes adresses plus bas). 

Coucher de soleil depuis la place de l’église

Juste en redescendant de Plaka, le petit village perché de Tripiti avec une vue superbe sur la caldeira. Nous avons mangé dans un bon restaurant (voir bonnes adresses plus bas).

En descendant sur Klima, il y a un ancien théâtre romain caché dans les hauteurs, très bien restauré qui vaut le détour. Gratuit. Les catacombes (que nous n’avons pas faites) sont aussi situées à proximité du théâtre.

Klima est un petit port de pêcheurs connu pour ses jolis garages à bâteaux colorées. Pour la plupart, ces garages ne servent plus aux bateaux et sont devenus des hébergements, des boutiques. Klima est d’une quiétude inégalable, nous sommes venus manger au seul restaurant qui occupe la petite place face à la mer, c’est vraiment un lieu incontournable pour voir le coucher du soleil. Très touristique mais le spectacle est magnifique.  

Mandrakia, très joli village de pêcheurs au nord de Milos. Petits garages à bâteau, petites ruelles. Maisons typiquement grecques. A voir absolument.

Pollonia est la ville au nord-est de l’île. Elle se trouve face à l’île de Kimolos qui est d’ailleurs accessible en bateau si vous avez le temps, malheureusement cela n’a pas été notre cas. Nous nous y sommes arrêtés pour manger après nos arrêts aux différentes plages du nord de l’île. Il y a une grande plage et pas mal d’hôtels et de restaurants mais rien à y voir de spécial. Choix idéal si vous souhaitez vous isoler et être davantage au calme.

Une journée en bateau

C’est un incontournable si vous venez à Milos. Il existe des dizaines de compagnies de bateaux qui proposent des journées en mer à la découverte du littoral. Oui, car le littoral à Milos c’est certainement ce qu’il y a de plus beau. Une grande partie du sud de l’île est inaccessible en voiture et à pied il faudrait de bonnes heures. Le bateau est la meilleure alternative.

Nous n’avions pas réservés à l’avance et arrivés sur place, nous avons fait le tour des compagnies amarrées sur le port d’Adamas. Nous avons bien discutés avec des personnes de la compagnie Horizon Yachts (le gérant Mario est franco-grec) qui nous ont expliqué le déroulé de la journée. Convaincus, nous nous sommes inscrits immédiatement en choisissant le jour qui nous convenait. Le tarif est de 80€ par personne c’est important mais ! On embarque à 9h au port et on revient vers 18h. Deux accompagnateurs nous font une visite guidée en anglais toute la journée. La nourriture cuisinée sur le bateau est incluse ainsi que les boissons en illimité. Le matériel (masques, palmes, tubas) est fourni. Le trajet est superbe avec 3 arrêts pour se baigner et plonger.

La croisière commence par la longée du littoral et la découverte des villages de pêcheurs : Skinopi, Klima et Furkovouni.

Premier arrêt : la grotte de Sykia. Le bâteau amarre devant la grotte, nous pouvons nous y rendre à la nage. Cette grosse dont le « toit » s’est effondré est impressionnante et superbe, une petite « plage » de cailloux apparaît au bout.

2ème arrêt : Kleftiko. C’est certainement la plus belle chose que vous verrez à Milos. Kleftiko signifie « le repaire des bandits » et en effet c’était un ancien repaire de pirates. L’endroit doit sa beauté à des formations rocheuses, ses grottes et ses eaux cristallines. Avec un petit zodiaque, nous avons pu entrer dans certaines grottes.

Dernier arrêt : Kalogries. Nage dans des eaux turquoises.

Nous avons été enchanté. Les grecs sont extrêmement sympathiques et nous ont fait passer un super moment. Nous avons pu discuté avec d’autres personnes sur le bâteau et prolonger la journée autour d’un verre sur le port. Une journée dont on se souviendra longtemps…

Les plages du nord

Firopotamos, comme Mandrakia, tout petit pittoresque village de pêcheurs avec des garages à bateaux. Mais avec une belle plage.

Plathiena, notre belle découverte au nord de l’île. En quittant Plaka, ne pas hésiter à s’aventurer sur une petite route goudronnée et sinueuse. A l’arrivée, une magnifique baie avec une grande plage et des eaux turquoises. Essentiellement côtoyée par des locaux. Nous y sommes allés par deux fois, une des plages que l’on a préféré !

Sarakiniko, ce site est d’une beauté incroyable. Paysages lunaires, un bout de côte d’un blanc immaculé. De la roche volcanique. On s’y est rendu le matin pour éviter la foule car en effet, quelques heures ensuite c’est bondé. Pas réellement d’endroits paisibles pour poser sa serviette. Je pense que cela vaut plus le coup d’oeil que la baignade. Mais pas mal de personnes plongent depuis les rochers.

Papafragas sur la route de Pollonia, quelques jolies calanques. Nous avons trouvé le site très beau mais nous déconseillons la baignade, normalement c’est interdit d’y descendre car le chemin est glissant et escarpé. De plus, l’eau n’est pas très propre. Nous avons vu malheureusement beaucoup de déchets ramenés de la mer…

Les plages du sud

Paliochori, grande plage aux falaises colorées. L’eau et le sable sont plus chauds qu’ailleurs, tellement qu’un resto de la plage (le Sirocco) propose une cuisson volcanique : des plats cuisent directement dans le sable.

Firiplaka, notre préférée du sud de l’île. Le paysage est superbe, les falaises colorées et les eaux magnifiques qu’on y nagerait des heures. Plage plus bondée que Paliochori.

Situé juste à côté, Tsigrado, une toute petite crique accessible uniquement avec l’aide d’une corde et d’une échelle.

Mes bonnes adresses sur Milos

Oh Hamos ! Adamas

Notre meilleure adresse à Milos, un coup de coeur ! Nous y sommes allés 2 fois. J’ai goûté par deux fois les boulettes d’aubergines, extraordinaire. La salade grecque est également excellente. Attention l’adresse est réputée, il faut venir tôt ou tard pour éviter l’attente.

Aggeliki ice cream shop, Adamas 

Une glace par jour, ah non pardon c’est trop !? C’est quand même l’endroit où manger de bonnes glaces artisanales. Ils servent également des petits déjeuners et autres gourmandises sucrées.

Artemis Bakery and Pastry, Adamas

Une boulangerie pour manger sur le pouce, idéal et pas cher du tout.

Ergina, Trypiti 

Une très bonne adresse pour manger dans ce petit village. Des spécialités familiales : les tourtes au fromage et les tagliatelles avec une sauce secrète transmise de génération en génération ! Délicieux. Et la vue vient corroborer le tout !

Diporto, Plaka 

Choix difficile que de choisir un resto à Plaka. Dans une ruelle plutôt discrète, nous avons testé Diporto. Très bonnes spécialités grecques et des prix plus que corrects.

Astakas, Klima

C’est le seul restaurant de Klima et pour cause, il se dresse sur toute la place face à la mer et prêt pour admirer le coucher du soleil. Nous avions réservés (obligatoire si vous souhaitez avoir une place) et sommes venus à l’avance pour faire quelques photos. C’est un restaurant où il y a essentiellement des touristes, la nourriture n’est pas extraordinaire mais reste très bonne. Le lieu est exceptionnel et mérite la venue.

Kivotos ton Gefseon, Pollonia

Une belle épicerie / pâtisserie qui vend de très bons produits. Elle vaut absolument le détour par Pollonia pour une pause déjeuner ou sucrée.

Quelques infos sur Mykonos, notre dernier stop

En repartant de Milos, nous nous sommes arrêtés à Mykonos pour reprendre l’avion pour Marseille. Je ne ferais pas d’article sur Mykonos car nous sommes restés qu’un jour et demi sur place et nous avons été assez déçus de l’île (même si nous savions à quoi nous attendre dans l’ensemble). C’était très sale, bruyant, les plages bondées et aucune place pour étendre sa serviette à part sur un transat payant. J’ai été choqué de voir que le littoral est jonché de déchets… Nous n’en garderons malheureusement pas un bon souvenir. La seule chose que l’on peut recommander c’était notre petit hôtel Gelos House, vraiment très bien. Emplacement idéal devant la plage de surfeur de Korfos, assez près de l’aéroport et des restaurants et boulangeries. Et les propriétaires étaient adorables.  

Voilà, pour revenir à Milos, cette île a été un coup de coeur, la vie y est paisible, facile. Sa beauté nous a enchanté. Il faut prendre le temps de la découvrir et cinq jours nous ont permis de faire le tour sans s’ennuyer un seul jour. Je pense que cette île est encore préservée du tourisme de masse que connaît Santorin ou Mykonos, je l’espère qu’elle le sera le plus longtemps possible.

J’espère que cet article vous a donné envie d’aller la découvrir…

Separator image .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *